Aa Aa+ Imprimer la page Contactez-nous

Quoi de neuf ?

01/01/2018

   Cette rubrique vous signale les nouveaux contenus et fournit des liens d'accès direct vers...

› En savoir plus

› Voir toutes les actualités

Solanum tuberosum (pomme de terre)

Solanum tuberosum (pomme de terre)
Solanum tuberosum (pomme de terre)

La pomme de terre a été introduite en France par Parmentier à la fin du XVIIIe siècle.

Nom usuelPomme de terre
Origine

Andes (Pérou, Chili)

Famille

Solanacées

Plantation

Faire germer les plants auparavant en les exposant à la lumière sur le fond d'une cagette. Il est possible de trouver  des plants germés dans le commerce, mais ceux-ci sont chers.

Planter dans des sillons de 10 à 12 cm de profondeur, espacés de 60 cm environ. Placer les tubercules  à une trentaine de cm les uns des autres, les germes orientés vers le haut. Recouvrir de terre. Si l'on recouvre en buttant, les plantes profitent d'avantage des rayons solaires.

-          Pour avoir des pommes de terre "primeur", planter de fin février à début mars , une variété hâtive ; ex.: Belle de Fontenay, Apollo, ... La charlotte (demi hâtive) peut aussi être utilisée. Prévoir une protection en cas de gel, ou planter sous tunnel. Si des jeunes plants ont gelé, ils repartent avec quelques semaines de retard. En coupant les parties gelées, on réduit le retard.

-          Pour la "réserve d'hiver", attendre la deuxième quinzaine d'avril et utiliser de préférence  des variétés tardives ou demi tardives. Ex.: Roseval, Ker Pondy, …

 

ROTATION : Attendre 3 ans avant de remettre des pommes de terre sur la même planche.

 

 

Sol

 Préfère une terre acide (PH de 5,5 à 6,5) mais s'adapte aussi à un terrain neutre.

Multiplication

Par les tubercules, tiges souterraines renflées par l'accumulation de réserves. Il n'est pas conseillé de conserver du plant d'une année sur l'autre à cause du risque des maladies de dégénérescence.

Entretien

FERTILISATION : Eviter les fumures organiques fraîches, préférer un compost bien décomposé ou des fumiers desséchés vendus en jardineries. Exigeante en potasse, les cendres de bois tamisées, riches en potasse et en chaux, sont un additif intéressant, surtout en terrain acide. Le nitrate de potasse est efficace, mais à utiliser à petite dose: ex.: une poignée pour 2 m².

 

SOINS : Par sarclages, binages et buttages. Si l'été est sec, on peut arroser dans le sillon sans toucher les feuilles qui favoriserait le mildiou.

 

TRAITEMENTS : La maladie la plus fréquente est le mildiou: tâches jaunes, puis brunes sur le dessus des feuilles et duvet blanchâtre sur le dessous. Elle est favorisée par la pluie et la chaleur.

La bouillie bordelaise est efficace à titre préventif. Traiter dès les premières apparitions et plusieurs fois à 15 jours d'intervalle si le temps reste humide.

Si le mildiou atteint les pommes de terre "Primeur" au mois de juin, le mieux est de couper les tiges et de les brûler avant que les tubercules ne soient atteints.

Le doryphore  apparaît de temps en temps. S'il y en a peu, les ramasser et les détruire. Si l'invasion est importante, un ou deux traitements à la Roténone devraient en venir à bout.

Dans tous les traitements, traiter  aussi le dessous  des feuilles.

 

Variétés

Très nombreuses.

Ex.: Belle de Fontenay : très hâtive, Sirtéma, Apollo, ..

Charlotte, demi hâtive, bonne, ferme, se conserve bien.

Bintge, variété très ancienne, bonne mais se défait à la cuisson. Utilisée en potage, purée, frites.

Ratte, excellente, mais rendement faible.

Rosa, Roseval, Ker Pondy, … pour la réserve d'hiver.

RECOLTE : Pomme de terre Primeur: au fur et à mesure des besoins. Le reste peut être récolté fin juin et conservé pour l'été.

Pomme de terre d'Hiver : Récolter fin août, début septembre par temps sec.

Conserver les tubercules  dans des cagettes superposées dans un endroit frais, aéré et sec, à l'abri de la lumière qui les ferait verdir (les parties vertes contiennent  un alcaloïde toxique: la solanine)

Revenir