Aa Aa+ Imprimer la page Contactez-nous

Quoi de neuf ?

28/04/2019

   Cette rubrique vous signale les nouveaux contenus et fournit des liens d'accès direct vers...

› En savoir plus

› Voir toutes les actualités

Phalaenopsis

Phalaenopsis
PhalaenopsisPhalaenopsis

Dans la nature, pousse sur des troncs d'arbre.

Plante d'intérieur sous nos climats, en fleur 1 à 2 fois / an pendant plusieurs mois.

Température chaude: >15°C, se plait à 18-20°C..

Pas de courants d'air froids ou desséchants, mais n’aime pas les atmosphères confinées.

Durée de vie : 70 à 100 ans

Nom usuelOrchidée papillon
Origine

Sud est asiatique

Famille

Orchidacées

Forme

Plante monopodiale (à tige unique)

La hampe florale (il peut y avoir plusieurs branches comportant une dizaine de fleurs) émerge à partir du pied des feuilles. Le port est retombant dans la nature (plante épiphyte)

Feuillage

Feuilles vertes, persistantes, plates, charnues, coriaces

Fleurs

Forme plate, fait penser à un papillon, 3 pétales entourent 3 pétales dont un labelle (pétale différent des autres de forme, taille et couleur). Diverses couleurs

Hauteur

Hampe florale de 40 à 60 cm

Floraison

Un peu toute l'année selon les espèces, mais plutôt durant notre saison froide

Plantation

En pot en plastique.

REMPOTAGE :

Même si des racines débordent du pot, ne jamais rempoter avant la fin de la floraison.

Les orchidées n’aiment pas être bousculées, rempoter tous les 2 ou 3 ans. Périodes favorables : printemps et début d’automne quand les nouvelles pousses ne mesurent que quelques centimètres.

Choisir un pot en plastique (pour éviter les accumulations d’engrais) de seulement 2cm de diamètre en plus.

On peut utiliser un cache pot  ou un panier mais suffisamment large pour que l’air circule.

Sol

Se procurer un mélange spécial orchidées : léger, aéré, permettant une rétention d’eau modérée, par exemple : écorces de pin maritime + polystyrène ; jamais de terre ni de terreau.

Exposition

Placer devant une fenêtre ou baie vitrée à moins de 1 m.

Orientation est: sans voilage.

Orientation ouest ou sud: avec voilage pour protéger des rayons directs du soleil en saison chaude.

Sinon compléter par une lumière artificielle type néon "lumière du jour" (pour ne pas les brûler) pendant 2 à 3 H matin et soir.

Multiplication

Les phalaenopsis produisent parfois des nouvelles plantes les «keiki» sur les nœuds des tiges florales.

Détacher le keiki avec 2 ou 3 cm de tige quand il attend 15 cm et a des racines de 10cm. Rempoter dans un pot individuel.

Il peut aussi apparaître un rejet avec des racines aériennes à l’aisselle de la tige ; quand il est bien formé, détacher et rempoter.

Entretien

ARROSAGE / HUMIDITE

Le contenu du pot : un mélange d'écorce de pin et de fibre ou de tourbe sert à préserver l'humidité et non à nourrir la plante.

Dans la nature, elle est accrochée aux arbres, les racines aériennes tournées vers le ciel reçoivent lumière et eau, les fleurs se courbent vers le sol.

Les racines sont des filaments enfermés dans le velamen qui les protège et stocke l’eau pour les périodes de sècheresse.

L'eau d'arrosage doit être la plus pure possible, non calcaire, à température ambiante : eau de pluie, eau de source faible en calcium, pas d'eau adoucie ni d'eau déminéralisée.

Ne supporte pas le chlore de l'eau de ville. A défaut d'autre chose la laisser évaporer pendant 24H (ce qui lui permettra de plus d'être à température ambiante).

Quantité: l'équivalent du volume du pot.

Le plus simple: immerger le pot pendant 10 à 15 mn maximum (sinon risque d'asphyxie), en gardant 2 cm hors de l'eau. Ne pas arroser le cœur de la plante (risque de pourriture).

Laisser égoutter ½ h, ne pas laisser le fond du pot dans de l'eau.

Fréquence: en moyenne 1 fois/semaine, moins souvent s’il fait plus froid, plus souvent s’il fait plus chaud (vaporiser plutôt une brume sur le feuillage).

Placer le pot au-dessus d'une zone d'évaporation. Par exemple un bac d'eau rempli de gravillons, cailloux ou billes d'argiles avec un grillage au-dessus sur lequel on pose le pot.

Disposer d'autres plantes près de l'orchidée qui, par leur respiration vont créer un microclimat légèrement humide.

 

PENDANT LA FLORAISON ET APRES

La floraison dure de 2 à 4 mois. Enlever les fleurs fanées au fur et à mesure. Donner beaucoup de lumière.

Elle peut faire une seconde floraison à partir de la tige florale principale, ou émettre une nouvelle tige 3 mois plus tard.

Lorsque tout est  fané, garder un peu la tige florale ou la couper à 1 cm au dessus du 3ième oeil à partir du bas, une tige secondaire peut se développer à partir de cet œil.

Le démarrage de la floraison est favorisé en abaissant la température nocturne de 4 ou 5°C pendant 2 semaines.

Il vaut mieux garder la phalaenopsis à l'intérieur plutôt que de la sortir durant la belle saison.

 

FERTILISATION

Le mélange du pot n’assure pas la nourriture (seulement l’humidité). Il faut donc un apport à doses très faibles d’engrais de préférence liquides, dilués dans de l’eau, régulièrement, sur le mélange du pot bien mouillé. Sinon il y a risque de brûlure des racines.

Les engrais à pulvériser sur les feuilles sont déconseillés.

Il est nécessaire d’avoir 2 types d’engrais selon la période. A noter que les engrais « pour orchidées » ne conviennent pas au mieux.

- Pendant la période de croissance: dès que l’on voit une nouvelle feuille arriver au cœur de la plante, et jusqu’à ce que cette nouvelle feuille recouvre les précédentes; c’est généralement durant la période aux jours les plus longs (mars à septembre) sous nos climats tempérés.

Donner un engrais équilibré, par ex NPK = 10-10-10 ou NPK = 20-20-20, souvent indiqué « pour plantes vertes » mais diviser les doses par 2 ou 3 pour préparer la solution liquide.

Utiliser 2 fois par mois.

- Pendant la période de préparation à la floraison: dès que la plante a achevé la croissance de sa nouvelle feuille ou pousse, pendant toute la montée de la tige florale et jusqu’à ce que les fleurs commencent à s’ouvrir ; généralement durant les jours courts (octobre à février) sous nos climats tempérés.

Donner un engrais à teneur réduite en azote, par ex NPK = 6-12-18, souvent indiqué « pour plantes fleuries » mais diviser les doses de dilution par 2 ou 3.

Utiliser 1 fois par mois.

- Pendant la période de pleine floraison : suspendre les engrais.

Dès que la plante commence à émettre de nouvelles pousses (souvent après l’éclosion des fleurs) apporter à nouveau de l’engrais « pour plantes vertes ».

Si la plante produit feuilles et fleurs en même temps : alterner les 2 types d’engrais.

 

REMPOTAGE

Méthode à suivre :

Mouiller le mélange de rempotage la veille.

Désinfecter la lame de sécateur à la flamme.

Retirer l’orchidée du pot, supprimer les anciennes feuilles séchées.

Ouvrir la motte, jeter l’ancien mélange, démêler les racines et couper celles qui sont sèches ou pourries.

Verser 2 cm de mélange, présenter la plante, remplir du nouveau mélange et tasser à un seul endroit afin d’éviter de blesser toutes les racines, mais la plante ne doit pas sortir de son pot quand on la saisit par le feuillage.

Ne plus arroser pendant 2 ou 3 semaines pour ne pas faire pourrir les racines blessées. Vaporiser une brume sur la surface tous les matins.

Reprendre les arrosages quand les nouvelles racines atteignent 3 à 5 cm.

 

Association

Associer à d’autres orchidées ou plantes, cela permet de créer une atmosphère ambiante humide.

Variétés

Les phalaenopsis comptent une cinquantaine d’espèces et plusieurs milliers de variétés.

 

Revenir